Ordre National de la Légion d’Honneur

Les origines

L’Ordre de la Légion d’Honneur est officiellement créé le 19 mai 1802 par Napoléon 1er, marquant ainsi le retour des « Ordres de Chevalerie ». L’Empereur s’inspira ainsi des cohortes romaines en créant une véritable légion d’hommes de courage et de qualité, qu’ils soient civils ou militaires.

Médaille de chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-LouisEn quelque sorte, tout en s’inspirant de l’ordre du Saint Esprit, la Légion d’honneur remplace l’ordre royal et militaire de Saint-Louis qui avait été institué par Louis XIV en avril 1693 et qui, en 1792, fut supprimé lors de la chute de la monarchie. Ne pouvant pas être attribué aux « simples » soldats et sous-officiers, Napoléon Bonaparte préféra créer un nouvel ordre plutôt que de restaurer ce dernier.

En effet, l’Empereur souhaitait une décoration qui pût être décernée aussi bien aux soldats qu’aux hommes les plus cultivés : « … les soldats ne sachant ni lire ni écrire seront fiers de porter la même décoration que les savants illustres, et ceux-ci y attacheront d’autant plus de prix qu’elle sera la même pour tous les braves. »

Les premiers « légionnaires » recevront pour la première fois l’insigne en 1804, dont l’étoile arbore en son centre le profil de Napoléon tourné vers la droite. En sus, ces derniers perçoivent une pension allant de 250 à 5000 francs selon qu’ils soient légionnaires ou grands officiers.

Un ordre indéboulonnable

La Légion d’honneur a survécu à tous les régimes. Même pendant la guerre de 100 jours, alors que napoléon 1er décorait certains soldats de son côté, Louis XVIII faisait de même du sien ! Toutefois le souverain distribuait des médailles dont l’avers avait été modifié, portant sur leur avers le portrait d’Henri IV et trois fleurs de lys sur leur avers en lieu et place de l’aigle impériale.

Pour aller plus loin