Les citations 3/3 – les citations sans croix avec médaille d’or de la défense nationale

0
172

Dernier épisode de notre courte série consacrée aux citations, nous vous proposons un regard sur la citation sans croix avec attribution de la médaille d’or de la défense nationale. Pour que cet article ne soit pas une suite ininterrompue de textes, tous plus indigestes les uns des autres, nous allons essayer de rendre cet exercice le plus lisible possible.

D’une médaille d’honneur à une récompense au feu

Découlant de la médaille de la défense nationale – mais n’ayant rien à voir – , cette décoration permet de matérialiser les citations sans croix, qui jusque-là étaient des récompenses « de papier ». C’est le décret n° 2004-624 du 25 juin 2004, qui précisa cette nouvelle possibilité : « la médaille d’or de la défense nationale peut être attribuée directement, sans condition d’ancienneté et de points, aux personnels militaires d’active et de la réserve qui se sont distingués à l’occasion d’une action comportant un risque aggravé et se sont vus récompensés par une citation individuelle sans croix. »

La création de cette médaille revêt plusieurs objectifs. Tout d’abord matérialiser les citations sans croix, dans un contexte où les théâtres de guerre ne sont pas aussi intenses que ceux que l’armée française a connus par la suite. Nous vous rappelons que nous sommes en 2004 et même si le Kosovo est encore une destination régulière pour les militaires, ou que la Côte d’Ivoire reste un territoire qui connaît des coups de chaud aussi intenses qu’éphémères, l’Afghanistan et le Mali n’ont pas encore atteint le niveau d’engagement qui marqua la seconde moitié des années 2000.

Dans la pratique, la matérialisation des citations sur le ruban est la même que pour les Croix de guerre :

étoile de bronze pour une citation à l’ordre du régiment ou de la brigade,
étoile d’argent pour une citation à l’ordre de la division,
étoile de vermeil pour le niveau du corps d’armée,
palme de bronze pour une citation à l’ordre de l’armée.

A ce moment-là, en juin 2004, la citation est uniquement individuelle et le port de la médaille précède celui de la défense nationale, à titre normal. De même, alors qu’on ne peut plus progresser au sein de la médaille de la défense nationale lorsque l’on est titulaire d’un ordre national ou de la médaille militaire, on peut très bien se voir attribuer la médaille de la défense nationale dans le cadre d’une citation sans croix, alors que l’on avait terminé le parcours « normal » de la défense nationale.

Ordre de port de la citation avec attribution de la médaille d’or de la défense nationale et de la médaille de la défense nationale échelon bronze.

Il y a d’ailleurs une petite différence sémantique : on parle à titre normal d’une médaille de la défense nationale échelon or,  alors que l’on dira une médaille d’or de la défense nationale, pour celle accompagnant une citation sans croix. Bref – et alors que nous avions promis de ne pas être indigestes – cette nouvelle décoration se place dans les pas de la croix de la valeur militaire y compris pour les évolutions à venir.

L’attribution de la médaille d’or de la défense nationale avec citation aux forces aériennes et océaniques stratégiques

Le traitement particulier de la force océanique stratégique (FOSt)

Justement en mars 2014, les textes évoluent et élargissent son attribution « aux membres d’équipages opérationnels d’active et de réserve, français ou étrangers, des sous marins nucléaires lanceurs d’engins (SNLE) qui se sont distingués à l’occasion d’une action en service sous-marin à la mer au sein de la force océanique stratégique (FOSt) ». Cette première étape, peu connue, mais incroyablement iconoclaste dans l’univers feutré de la phaléristique va révolutionner le port du ruban.

Sur cette barrette de rappel, on peut voir deux citations sans croix avec médailles d’or de la défense nationale, dont une avec SNLE. On peut d’ailleurs constater une erreur, puisqu’on devrait trouver les deux citations sur le même ruban, précédant celui à titre normal, échelon argent.
Dans l’ordre de préséance : chevalier de l’Ordre national du mérite, médaille d’or avec citation sans croix à l’ordre de l’escadrille ou de l’unité, médaille d’or avec citation sans croix à l’ordre du régiment ou de la brigade, médaille de la défense nationale échelon argent, médaille de reconnaissance de la Nation, médaille commémorative française, médaille d’argent pour acte de courage et de dévouement de 2ème classe, médaille de bronze pour acte de courage et de dévouement ou médaille d’honneur des affaires étrangères, médaille de l’OTAN non-article 5 pour l’Afghanistan, chevalier de l’ordre du lion (Sénégal)

Effectivement, une magnifique silhouette de SNLE de classe « Le Triomphant » va matérialiser le niveau de la citation obtenue. On oublie donc les étoiles ou les palmes, pour voir apparaître un SNLE, selon l’ordre décrit ci-dessous :

SNLE anthracite (escadrille ou unité)
SNLE bronze (escadre ou flottille)
SNLE argent (force maritime)
SNLE or (Marine nationale)

Alors pour tout vous dire, bien que n’étant pas marins, nous avons du mal à voir dans cette silhouette le profil d’un « Triomphant », plutôt celui d’un sous-marin post seconde guerre mondiale, mais peu importe, le résultat est tout simplement magnifique et particulièrement original.

Contrairement aux autres citations sans croix, il ne s’agit pas ici de récompenser « un risque aggravé », mais de mettre en évidence ceux « qui se sont distingués à l’occasion d’une action en service sous-marin ». On comprend bien qu’il était difficile de transposer l’esprit du texte originel à un équipage de SNLE, qui par essence est voué au secret et à l’action collective.

Le pendant pour les forces aériennes stratégiques (FAS)

Le décret du 14 juin 2019 approfondit cette voie et étend les attributions de ce type aux militaires « qui se sont distingués à l’occasion d’une action en service accomplie au sein de certaines unités des FAS désignées par arrêté du ministre de la défense ». Cette fois la boucle est bouclée et le pendant aérien de la dissuasion nucléaire rejoint le même dispositif de récompense que celui adopté pour les unités de SNLE. C’est alors l’écu des forces aériennes stratégiques qui matérialise la citation sur le ruban. Encore plus rare que les précédentes, cette citation est très peu connue des maîtres-tailleurs et nous avons eu du mal à vous montrer une photo. La hiérarchie des citations s’établit sur le modèle de celles des Forces océaniques stratégiques.

En pratique, la couleur de l’insigne des FAS matérialise le niveau de citation obtenu :

insigne des FAS de couleur anthracite pour une citation à l’ordre de la brigade et de l’escadre aérienne,
insigne des FAS de couleur bronze pour une citation à l’ordre de la division aérienne,
insigne des FAS de couleur argent pour une citation à l’ordre du corps aérien,
insigne des FAS de couleur or pour une citation à l’ordre de l’armée aérienne,

Mais en complément de ce que nous venons d’évoquer, ce décret de 2019 apporte une petite révolution dans le monde des citations puisqu’il prévoit enfin la possibilité d’être cité à titre collectif. Rejoignant cette possibilité déjà offerte à la Croix de la Valeur Militaire depuis 2011, cette dernière extension complète les champs d’exploitation de la médaille de la défense nationale. Elle permet également de récompenser les théâtres qui n’ont pas été ouverts à la Croix de la Valeur Militaire, ou, dans le contexte actuel d’opérations intérieures, elle offre la possibilité de décorer les militaires participant à l’opération Sentinelle.

Médaille d’honneur récompensant les mérites à l’ancienneté, puis citation révélant les actions comportant un risque aggravé, la médaille de la défense nationale est un pilier du parcours phaléristique d’un militaire. Encore quelquefois appelée la « Hernu cross » notamment par les plus anciens, elle incarne maintenant dans sa globalité un dispositif complet, qui a largement dépassé son statut initial de médaille des appelés.