L’ordre national du mérite est le second ordre français, son positionnement intervenant juste après la Légion d’honneur. Selon la grande chancellerie de la Légion d’honneur, il a pour vocation de récompenser les personnes qui ont servi la nation et de les montrer en exemple, tant dans les domaines civils que militaires.

Pourtant, sa création en 1963 par le général de Gaulle ne doit rien au hasard. Tant son nom que la couleur de son ruban ou encore sa position sont la conséquence d’une très longue histoire de France.

Nous allons donc nous intéresser – comme habituellement – non pas à l’ordre lui même, mais à ce qu’il y a autour de cette magnifique décoration, imaginée par le sculpteur-médailleur français Max Leognany.

Si l’idée au départ est bien de rajeunir les récipiendaires en leur permettant d’accéder à un ordre plus rapidement que celui de la Légion d’honneur, le général de Gaulle souhaite surtout mettre un terme aux nombreux ordres ministériels qui avaient proliféré à partir de la fin de la Seconde guerre mondiale.

Ce ne sont donc pas moins de seize ordres ministériels et coloniaux qui sont abolis le 3 décembre 1963. Même si éteints serait d’ailleurs plus juste car s’ils ne sont plus attribués, ils ne sont pas supprimés pour autant et leurs titulaires peuvent encore les porter.

Les seize ordres ministériels et coloniaux abolis le 3 décembre 1963

La liste en détail : 

  • Ordre de l’Étoile noire (1er décembre 1889)
  • Ordre de l’Étoile d’Anjouan (12 septembre 1896)
  • Ordre du Nichan el Anouar (Octobre 1897)
  • Ordre du Mérite social (25 octobre 1936)
  • Ordre de la Santé publique (18 février 1938)
  • Ordre du Mérite artisanal (11 juin 1948)
  • Ordre du Mérite touristique (27 août 1949)
  • Ordre du Mérite combattant (14 octobre 1953)
  • Ordre du Mérite postal (14 novembre 1953)
  • Ordre de l’Économie nationale (6 janvier 1954)
  • Ordre du Mérite sportif (6 juillet 1956)
  • Ordre du Mérite du travail (21 janvier 1957)
  • Ordre du Mérite militaire (22 mars 1957)
  • Ordre du Mérite civil (14 octobre 1957)
  • Ordre du Mérite saharien (4 avril 1958)
  • Ordre du Mérite commercial et industriel (29 juin 1961)