Médaille de la sécurité intérieure : promotion exceptionnelle « 75e anniversaire du débarquement »

1848

L’arrêté portant création de l’agrafe 75e anniversaire du débarquement sur la MSI, a été publié au BOMI le 15 avril 2020. Très attendu, il n’en est pas moins surprenant.

Tout d’abord, avec 87 récipiendaires il est particulièrement pauvre, surtout si on le compare avec les quelques 5000 agents de l’État qui ont été mobilisés (gendarmes, policiers, pompiers et agents divers). Mais il est encore plus surprenant si on le regarde dans le détail.

En effet, dans tous les corps, on ne retrouve quasiment que des cadres. La MSI serait-elle devenue à ce point élitiste ou les contingents sont-ils si pauvres qu’ils ne permettent pas de récompenser tout le monde ? D’autant que, sans être cynique, il va être difficile pour les récipiendaires de trouver un fabriquant qui va accepter de ne produire que 87 agrafes…

Encore une fois, cet arrêté a suscité des réactions dans le milieu de la phaléristique et nous renvoie à la réflexion que nous avions posée lors de notre deuxième article sur la MSI «  une médaille singulière ». Alors, la MSI, médaille d’honneur ou médaille commémorative ? Nul doute que la dernière agrafe manquante, celle sur le G7 Biarritz, sera scrutée de très près.

Emmanuel Macron et Donald Trump lors de la cérémonie du 6 juin au cimetière américain de Colleville-sur-Mer (Photo de Mandel Ngan / AFP)

Voici l’arrêté du 7 mars 2020 en détail (nombre de récipiendaire par corps et par grade).